Projet : Children Family Centrum Ecuador

A.M.I.E. accueille un projet de longue durée sous la responsabilité de Mme Ine Martens : le Children Family Centrum Ecuador (CFCE) à Ambato en Equateur, programme qui est jumelé au Daniëlle Children Funds (DCF) dont s’occupe également Ine Martens.
Quoiqu’elles se préoccupent du même objectif, ce sont deux organisations différentes.


2 programmes sont mis en oeuvre au sein du CFCE :

Aide aux familles par la thérapie systémique. Il s’agit d’une guidance d’enfants défavorisés et de leurs familles multiproblématiques sur le plan psychosocial, médical et éducatif. Depuis août 2009, ce sont chaque année plus de 100 familles dysfonctionnelles qui sont aidées de la sorte.

Accueil temporaire en milieu institutionnel. Il s’agit de donner une protection spéciale pour les enfants qui se trouvent dans une situation à risque élevé en raison par exemple d’extrême négligence, de maltraitance physique ou d’abus sexuel. Au CFCE, on leur procure toit, nourriture, enseignement, soins, affection et guidance psychologique. L’objectif final est toujours le retour dans la famille, accompagné d’un suivi de la situation familale. Depuis janvier 2010, nous accueillons ainsi 30 enfants chaque année.

En 2011, nous avons effectué un certain nombre de modifications dans la structure du personnel de façon à mieux coordonner le travail et à fournir des services plus intensifs aux familles. Chaque programme dispose maintenant d’une Case Manager qui est une assistante sociale responsable du suivi global des cas.

Au moment où une famille est admise à participer au premier programme, l’assistante sociale commence par passer au crible le contexte social de la famille. Ce sont généralement des familles chaotiques, multiproblématiques qui ont besoin d’aide pour créer une situation saine et fonctionnelle dans laquelle les enfants surtout se sentent sécurisés et puissent se développer harmonieusement. Sur la base de situations familiales spécifiques, la Case manager donne des recommandations pour le suivi à l’un des psychologues. Après une première visite à domicile, on établit un plan thérapeutique et les sessions peuvent commencer. Ce sont des scéances de thérapie individuelle ou familiale, mais aussi des ateliers de groupe auxquels différentes familles avec des problématiques similaires sont invitées à participer ensemble. Au cours de leur programme thérapeutique, les familles montrent généralement très vite de petits changements qui se traduisent ensuite en transformations structurelles. La Case Manager continue à visiter régulièrement les familles après la fin des thérapies. Elle vérifie ainsi si la famille continue à bien fonctionner et ne retombe pas dans sa situation antérieure. 

Pour le second programme, on a également une Case Manager qui suit tous les cas de bout en bout. Dès qu’un enfant est placé par le Juge de la Jeunesse et arrive chez nous, nous soumettons aussi sa famille à une enquête approfondie sur son cintexte social et psychologique. Selon le plan thérapeutique, les parents doivent se soumettre en moyenne deux fois par semaine à une thérapie au CFCE pendant que leurs enfants y résident. Les enfants eux-mêmes bénéficient d’un horaire journalier structuré, d’une nourriture équilibrée, d’enseignement et de soins y compris psychologiques. Après une première phase dans le procès thérapeutique, suit alors pas à pas, la réinsertion familiale. Les enfants retournent chez eux un certain nombre de weekends, d’abord accompagnés et ensuite seuls. Si les évaluations s’avèrent positives, nous introduisons une recommandation de réinsertion familiale auprès du Juge de la Jeunesse. Une fois que celles-ci est convertie en ordonnance juridique officielle, les enfants peuvent retourner vivre dans leur famille. La Case Manager établit un nouveau plan, pour les mois qui suivent. Nous avons étendu ce suivi en engageant des facilitateurs : ce sont de jeunes psychologues qui aident à domicile les familles réunifiées à maintenir leur nouvel équilibre selon une fréquence hebdomadaire.

 


Finances

Les postes de dépenses les plus importants du CFCE sont structurels.
Le budget opérationnel pour ce projet durable et à long terme est divisé en postes comme nourriture, eau et électricité, entretien , sécurité, frais médicaux, vêtements et chaussures, détente et frais administratifs. Et bien entendu les salaires du personnel local. Ceux-ci font également part de l’aide au développement, car grâce à un revenu fixe et à la sécurité sociale qui leur est offete, les collaborateurs locaux peuvent à leur tour procurer à leurs propres enfants nourriture, enseignement et soins médicaux.

Et Vous ?

Vous aimeriez aider de façon régulière les enfants défavorisés du CFCE d’Ambato et leurs familles.
C’est évidemment possible en versant une contribution mensuelle à votre choix ( pour vous donner une idée, la gouvernance d’une famille revient environ à 50€ par mois ).
Vous voudriez faire plutôt un don ponctuel ou organiser une action de sponsoring pour les frais opérationnels du CFCE. Quelque soit le montant, il est le bienvenu ! 

En respect des règles de l’A.M.I.E., nous vous garantissons que chaque eurocentime va intégralement et directement au projet.

Vous pouvez verser votre contribution au n° 000-0246707-36 de l’A.M.I.E. avec la mention “projet CFCE “ et rappelez-vous, une attestation fiscale peut vous être envoyée pour tout don cumulé de 40€ par an.

Bien sincèrement, un tout grand merci.